La demande de divorce par consentement mutuel doit-elle nécessairement être introduite par un avocat ou un notaire ?

Non, la loi ne l’impose pas. Les époux peuvent donc introduire eux-mêmes leur demande de divorce par consentement mutuel.
En pratique cependant, l’intervention d’un spécialiste (avocat ou notaire) se révèlera utile à la rédaction de vos documents. La requête et les conventions préalables sont en effet soumises à des conditions de forme et de fond, dont le non-respect entraînera le refus d’homologation par le Tribunal et partant, le rejet de votre demande de divorce.


Cliquez ici pour retourner à la liste des Questions fréquentes